Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

LGV Bordeaux-Toulouse : les opposants remportent une nouvelle victoire

19 juin 2018 à 16h53 Par Florence Jaillet
Crédit photo : Pixabay

Le tribunal administratif de Toulouse vient d’annuler la déclaration d’utilité publique portant sur les aménagements ferroviaires nécessaires, 20 km avant la Ville rose.

Les juges ont estimé que le coût annoncé du projet était disproportionné par rapport au service que cette ligne rendrait aux voyageurs. L’Etat pourrait faire appel de cette décision.

Déjà, en juin dernier, la justice bordelaise avait annulé les aménagements ferroviaires envisagés au sud de Bordeaux, jusqu’à Saint-Médard d’Eyrans. La 3e déclaration d'utilité publique, prise sur l’ensemble du tracé, a été signée en 2016 par le secrétaire d’État aux transports de l'époque, Alain Vidalies. Elle a déjà fait l'objet de 7 recours devant le Conseil d’État par des communes, associations de protection de l’environnement, syndicats de viticulteurs ou d’agriculteurs, chasseurs... Tous ont été rejetés en avril. 

La Ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse est destinée à prolonger la LGV Tours-Bordeaux, mise en service en juillet dernier, dans le cadre de GPSO, Grand projet ferroviaire du Sud-Ouest. Les opposants au projet défendent plutôt un aménagement de la voie de chemin de fer actuelle.