Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Mois sans tabac : encore quinze jours à tenir

16 novembre 2017 à 11h40 Par Diane Charbonnel
Crédit photo : pixabay

C’est la dernière ligne droite pour ceux qui auraient décidé de se passer de la cigarette pendant un mois. Pas question de craquer alors qu’il ne reste que quinze jours à tenir.

Un mois sans fumer, c’est cinq fois plus de chances d’arrêter définitivement la cigarette. Face à ce constat, le gouvernement et l’ARS, entre autres, ont lancé un défi aux fumeurs : se passer du tabac pendant trente jours. La deuxième édition du mois sans tabac, comme l’an dernier, a commencé le 1er novembre. Objectif, arrêter tous ensemble avec l’aide de professionnels de santé qui viennent à la rencontre des fumeurs un peu partout en France.

C’était le cas la semaine dernière à Bordeaux où une « FanZone » a été installée toute une journée place de la Victoire. Un événement qui a attiré plus de monde que l’année dernière selon le docteur Philippe Castera, médecin généraliste à Bordeaux et ambassadeur du mois sans tabac pour la Nouvelle-Aquitaine. « Nous avons pu rencontrer beaucoup d’étudiants que nous avons pourtant du mal à sensibiliser habituellement. » En tout, ce sont plus de 100 personnes qui sont venues s’informer dans l’optique d’arrêter de fumer.

Le constat n’est pas le même au niveau national. Les participants au mois sans tabac ont été un peu moins nombreux à s’inscrire sur le site tabac-info-service.fr. 150 000 inscrits cette année contre 180 000 l’an dernier. Il n’y a malgré tout pas d’obligation à s’inscrire pour participer au défi.

Pas de pression

Il ne reste maintenant que quinze jours à tenir, jusqu’au 30 novembre. Pas toujours évident malgré tout de ne pas craquer. Pour ça, pas question de se mettre la pression. L’objectif est d’arrêter de fumer pendant trente jours, pas forcément définitivement. « Il y a beaucoup de fumeurs qui ont du mal à envisager de ne plus jamais fumer, explique Philippe Castéra. Mais arrêter trente jours c’est peut-être possible. Même s’ils n’arrêtent qu’une semaine ou quelques jours, c’est déjà une expérimentation. Ils pourront voir où sont leurs difficultés et pourront anticiper ces difficultés la prochaine fois où ils arrêteront de fumer. » L’arrêt du tabac doit se faire petit à petit. « Le plus important est de ne pas se fixer d’objectifs démesurés. »