Musique

Panic ! At The Disco : les fans ne sont plus les bienvenus à l’hôtel !

08 avril 2019 à 15h00 Par Aurélie Amcn
Crédit photo : Panic ! At the disco

Les fans de Panic ! At The Disco vont trop loin et contraignent le groupe et son manager à prendre une décision radicale : plus de photos et d’autographes ! On vous dit tout.

Partout où il passe, le groupe Panic ! At the Disco provoque l’hystérie des fans. Un comportement que Brendon Urie et ses acolytes ne parviennent plus à maîtriser et qu’ils ne supportent plus du tout. Il y a quelques semaines, le leader du groupe a d’ailleurs interpellé ses fans sur les réseaux sociaux, leur réclamant « un peu de respect » en arrêtant de se jeter sur lui à la moindre occasion. Zach Hall, le manager et emblématique garde du corps du groupe, a même mis en garde certaines jeunes femmes : « J’en ai assez de toutes ces personnes qui embrassent Brendon pendant ‘’Death Walk’’. Si j’en revois le faire, elles seront virées du concert, tout de suite. Point barre ». 

Aujourd’hui, Panic ! At The Disco prend une autre décision radicale. Après un nouvel incident survenu ce week-end à New-York, Zach Hall s’est, une nouvelle fois, adressé aux fans de Brendon Urie, Ryan Ross, Dallon Weekes, Spencer Smith, Jon Walker et Brent Wilson. Et cette fois-ci, il interdit littéralement aux fans de venir à la rencontre de ses clients en dehors des évènements officiels, comme à leur arrivée à l’aéroport ou au pied de leur hôtel. Sur Twitter, il écrit : « Voilà, il n’y aura plus de photos ou de signatures d’autographes à l’extérieur de nos hôtels. C’est notre petit cocon quand nous sommes loin de chez nous et nous commençons à nous sentir effrayés parce que vous êtes tous assez terrifiants à penser que cela est normal de venir nous attendre pendant des heures, juste pour nous voir passer devant vous. Nous vous adorons, mais s’il vous plaît, arrêtez ! ». 

Sans surprise, dans les réactions, les avis divergent. D’un côté, il y a les fans en colère et vexés. Ces derniers se sentent rejetés. Et de l’autre, il y a ceux qui prennent la défense de leurs idoles : « Ils ne veulent juste pas que des gens les espionnent à la sortie de leurs hôtels, est-ce trop demander ? Ils ont le droit à un peu d’intimité et de respect ! », « Ils sont signé pour partager leur art avec vous, pas leur vie privée ! ». 

Pour rappel, en 2017, un fan s’était introduit sur la propriété de Brendon Urie, le forçant à déménager. « J’espère que cela mettra en lumière ce qu’est un comportement inapproprié. Les limites sont des limites pour une raison. Tout le monde a le droit de se sentir en sécurité et tout le monde à l’obligation d’être heureux », s’était-il ensuite exprimé.