Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
L'Equipe du Matin Wit FM

Reconnaissance faciale et aide aux animaux abandonnés : voici le journal des bonnes nouvelles !

17 octobre 2019 à 06h50 Par Diane T.
Aux Etats-Unis, les contrevenants peuvent payer leurs amendes en aidant les animaux abandonnés. Image d'illustration.
Crédit photo : Pixabay

Les drames nous envahissent... Pour vous mettre un peu de baume au coeur, voici deux bonnes nouvelles qui égayeront votre journée.

Bonne nouvelle pour tous les peureux !

Surtout en cette période pendant laquelle nous devons payer la taxe foncière, la taxe d’habitation…etc. Certains sites se font passer pour des organismes du service public pour récupérer nos coordonnées bancaires et notre méfiance envers internet augmente franchement.

La France sera bientôt le premier pays européen à utiliser la reconnaissance faciale pour accéder aux services publics en ligne !

Autrement dit, pour se connecter au site des impôts par exemple, il ne sera bientôt plus utile d’entrer de mot de passe. La reconnaissance faciale nous permettra directement de nous identifier grâce à une application qui s’appellera ALICEM. Auparavant, l’appli aura vérifié notre identité avec la photo de notre passeport officiel. 

L’avantage ? Personne ne pourra se connecter à notre place ! L'inconvénient ? Personne ne payera nos impôts à notre place ! En même temps...

Bonne nouvelle pour les animaux

Si vous avez récemment reçu une amende pour stationnement ou excès de vitesse, vous le savez, ce n'est pas le genre de nouvelle que nous accueillons avec joie ! Au moment de payer, la contravention a même légèrement tendance à nous rendre fou !

Et si au lieu de sortir de l’argent, nous pouvions payer nos amendes en faisant une bonne action ? La contravention serait toujours difficile à digérer, mais nous aurions au moins la sensation que notre argent est utile. 

C’est désormais possible aux Etats-Unis : dans l’Etat de l’Indiana, les contrevenants peuvent payer leurs amendes, en aidant des refuges pour animaux ! Grâce à la police, au lieu de verser l’argent à l’Etat, le contrevenant utilise la somme demandée  pour acheter des croquettes, des couvertures ou de la litière pour les chiens et les chats abandonnés et recueillis dans des refuges. 

Ça marche très bien là bas alors pourquoi pas chez nous ?