Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info générale

Sarkozy crée la polémique chez Quotidien

11 septembre 2020 à 12h06 Par Iris Mazzacurati
Crédit photo : Capture écran Quotidien / TMC

Invité pour la promotion de son livre dans l’émission "Quotidien" sur TMC, Nicolas Sarkozy a créé la polémique en brocardant le récent changement de titre du roman d’Agatha Christie "Dix petits nègres" en "Dix petits soldats".

Venu parlé de la sortie de son nouveau livre Le temps des tempêtes chez Quotidien, jeudi 10 septembre, l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy a critiqué "cette volonté des élites, qui se pincent le nez, qui sont comme les singes qui n'écoutent personne", lorsqu'il s'est interrompu pour dire avec ironie : "Je ne sais plus, on a le droit de dire "singe" ?". Ajoutant : "Parce que... On n’a plus le droit de dire les... On dit quoi ? Les dix petits soldats maintenant ? C’est ça ? Ouais... Elle progresse la société !", faisant référence à la suppression du mot "nègre" dans le célèbre roman d'Agatha Christie.

Le HuffPost a mis le passage en ligne :

"On a peut-être le droit de dire singe, sans insulter personne", a-t-il ensuite renchéri.

Le roman « Dix petits nègres », l'un des livres les plus lus et vendus au monde a, en effet, été récemment rebaptisé et réédité. Le mot "soldat" a remplacé le mot "nègre" tout au long de l’enquête policière.

Ces déclarations ont immédiatement provoqué des réactions outrées sur les réseaux sociaux de la part du monde politique ou médiatique, notamment.

« Aujourd’hui « on ne peut plus rien dire » mais... on peut mettre un signe égal entre “nègre” et singe, dans un abyssal silence, sans contradiction. Du pur et profond racisme, décomplexé, naturel. Au calme. » dénonce l’ancienne journaliste, adjointe d’Anne Hidalgo, Audrey Pulvar

 

 

« Donc quand Sarkozy dit « singe » il pense « nègre ». Mais est-ce que cela doit étonner de celui qui a déclaré un jour que « l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire » ? Sarkozy lui n’est toujours pas sorti du racisme le plus vulgaire » se désole Eric Coquerel, député LFI de Seine-Saint-Denis

 

 

« Alors Nicolas, comment te dire, le mot que tu cherches ce n'est pas "singe" mais "nègre"... En revanche que tu fasses le lien ÇA PÈSE UNE TONNE BORDEL DE MERDE!!!!! » s’est lâchée la comédienne Sophia Aram.

 

De son côté, l'ex-ministre Rachida Dati, proche de l'ancien président a nié qu'il puisse "avoir une once de racisme": Nicolas Sarkozy avait accueilli Barack Obama "avant même que quiconque puisse imaginer qu'il puisse devenir un jour président", "il était pour la discrimination positive, pour le droit de vote des étrangers", a-t-elle argué sur BFMTV.

Nicolas Sarkozy a pour sa part twitté des extraits de l'émission : le premier où il dit son admiration pour Aimé Césaire, "un homme tout à fait remarquable",

 

Et, un autre, où il se constate qu'"il n'y a rien qui se démode plus que le nouveau monde".

 

(Avec AFP)