Sondage : un tiers des Français compte se rendre au restaurant cette semaine

WIT FM
A l'heure du déjeuner, de nombreux Français s'accorderont aussi une pause plus longue...
Crédit: Rédaction / Maude Tambellini / photo d'illustration

19 mai 2021 à 13h39 par Iris Mazzacurati

1 Français sur 3 espère bien profiter de la réouverture des terrasses, dès ce mercredi 19 mai, selon un sondage Edenred - Odoxa..

Avec une jauge à 50%, il risque d’y avoir embouteillage. Si 79% des Français déclaraient avoir hâte que les restaurants rouvrent les 12 et 13 mai dernier lors de la réalisation de ce sondage, 1 sur 3 annonce vouloir y retourner dès cette première semaine de réouverture.

Et les jeunes sont particulièrement prêts, avec 46% des moins de 25 ans. Évidemment, 60% des personnes habituées à aller au restaurant au moins une fois par semaine y retourneront dès les premiers jours. Ils y rencontreront les 35% de ceux qui y allaient - avant l’épidémie - une fois par mois environ, mais qui aujourd’hui ne peuvent plus attendre...

Les restaurants de région parisienne devraient particulièrement faire le plein - si le temps le permet - puisque 44% des Franciliens ont bien l’intention de goûter aux joies d’une terrasse cette semaine...

69% des Français ont l’intention de profiter de la réouverture des restaurants pour s’accorder des pauses-déjeuner plus conviviales

Ras-le-bol du télétravail ou du tête-à-tête avec son ordinateur, 69% des Français souhaitent aussi s’accorder des pauses-déjeuner plus conviviales. Et nombreux sont ceux qui en profiteront pour faire durer un peu le plaisir : pas moins de 42% des Français se permettront ainsi des pauses plus longues ; surtout les plus jeunes à 54%.

La moitié des Français disent aussi que cela leur permettra de mieux manger (50% « avec de meilleurs repas », 71% des moins de 25 ans) et 35% iront au restaurant pour déjeuner de manière « plus saine, plus équilibrée ».

Le plafond d’utilisation des titres restaurants a été doublé : jusqu’en septembre, les salariés pourront dépenser 38€ avec leurs titres contre 19€ maximum habituellement, de quoi inciter à se rendre davantage au restaurant.



I