Taillan-Médoc : la colère du maire

WIT FM
20 000 véhicules empruntent chaque jour l'avenue de Soulac-sur-Mer au Taillan-Médoc.
Crédit: Pixabay

22 janvier 2021 à 12h34 par Laure Deville

Ce matin, un drame a été évité de peu sur la commune. Une fillette de 4 ans a été happée par un utilitaire

Beaucoup d’émotion et de colère ce matin au Taillan-Médoc. Vers 8h30, une fillette de 4 ans a été happée par un utilitaire avenue de Soulac. Elle se trouvait sur le bord de la route quand un camion a fait un écart pour l’éviter. L’utilitaire derrière ne l’a pas vu. Par chance la fillette n’a pas été blessée.

Pour Agnès Versepuy, maire du Taillan-Médoc cet accident est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. « Nous vivons avec une épée de Damoclès au-dessus de notre tête. » En effet, le maire se bat pour que la déviation du Taillan-Médoc ait enfin lieu alors que cela fait plus de 30 ans que le dossier est sur la table. Cette route est traversée par 20 000 véhicules chaque jour.

Pour Agnès Versepuy ce qui est encore plus insupportable c’est que ce sont des élus de la République qui s’opposent à ce projet. Elle en appelle à leur responsabilité. « On a tous les jours des écoliers, des commerçants qui sont sur les trottoirs. Allons-nous attendre qu’il y ait un drame pour réagir ? »

En décembre dernier, le conseil d'Etat a validé la reprise du chantier de la déviation du Taillan-Médoc. Les associations de protection de la Nature eux demandaient l'arrêt immédiat de ces travaux.