Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Musique

Un député encense Aya Nakamura et trouve "remarquable" son utilisation de la langue française (vidéo)

20 novembre 2020 à 12h50 Par A.L.
Aya Nakamura ambassadrice de la langue française ?
Crédit photo : Capture d'écran Instagram © Aya Nakamura

En plein débat sur la discrimination par l'accent à l'Assemblée Nationale, un député LREM a cité Aya Nakamura, la chanteuse francophone la plus écoutée au monde, pour illustrer ses propos sur l'évolution de la langue française.

Ce mercredi 18 novembre, la commission des Lois de l'Assemblée nationale examinait la "proposition de loi visant à promouvoir la France des accents", un texte déposé dans le but de rendre illégale les discriminations sur l'accent. L'occasion pour le député LREM Rémy Rebeyrotte de citer en exemple Aya Nakamura"La richesse de la langue, ça a été rappelé par Stéphane Peu (député communiste de Seine-Saint-Denis, ndlr), c'est certes son évolution permanente, qui rend le français vivant, c'est sa créativité, et c'est pour ça d'ailleurs que face aux anglicismes nous avons intérêt nous aussi à réinventer en permanence notre langue", a-t-il déclaré. 

"Quand je vois des jeunes comme, comment s'appelle-t-elle ? Aya Nakamura, qui aujourd'hui par sa chanson est en train de réinventer un certain nombre d'expressions françaises, ça me paraît absolument remarquable, elle est en train de porter au niveau international de nouvelles expressions et évolutions de la langue, et ça c'est des choses extrêmement fortes, donc il y a à la fois la capacité de la langue à se réinventer sans arrêt et en même temps à continuer à porter ses accents et sa diversité", a continué le parlementaire en saluant le travail de l'interprète de Djadja.

Il faut dire que l'artiste française la plus écoutée sur Spotify dans le monde a souvent été attaquée sur les paroles de ses chansons, parfois inspirées de l’argot de son pays d’origine, le Mali. Certains n'hésitent pas à affirmer qu'elle maîtrise mal le français à cause des expressions employées dans ses morceaux à l'instar de "djadja" (menteur), "tu dead ça" (tu fais bien quelque chose), "je suis dans mon comportement" (je suis bien dans ma peau) ou encore "pookie" (dénonciateur).