Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Un projet de loi pour protéger les « bruits de nos campagnes »

30 janvier 2020 à 13h36 Par Laure Deville
En octobre 2019, le coq Maurice pouvait retrouver sa voix après plus de deux ans de conflits.
Crédit photo : pixabay

Les députés examinent ce jeudi ce projet de loi dont l’idée vient d’un maire de Gironde.

Un coq qui chante trop fort, des cloches qui font trop de bruit, un cheval qui fait trop d’excréments. 

Ces derniers temps, de nombreux habitants des campagnes se retrouvent devant la justice  car leurs voisins estiment que leurs animaux ou leurs clochent créent une nuisance. Face à cette situation, le maire de Gajac en Sud Gironde avait demandé l’intégration des bruits de la campagne au patrimoine national. Un députe de Lozère l’a entendu et a préparé un projet de loi visant à protéger ce « patrimoine sensoriel ». Il est examiné aujourd’hui à l’assemblée.

Une bonne nouvelle pour Bruno Dionis le maire de Gajac en Sud Gironde « Aujourd’hui, nous voyons des gens qui arrivent des villes et qui ne supportent pas le bruit dans la campagne, c’est complètement aberrant »

Le maire a lancé une association dont le but est d’aider financièrement les habitants renvoyés devant la justice.