Une septuagénaire atteinte d'Alzheimer condamnée pour une attestation mal remplie

WIT FM
La dame de 73 ans est déclarée coupable par le tribunal
Crédit: Wikimedia commons

6 décembre 2020 à 9h45 par Aurélie AMCN

Contrôlée par des policiers en plein confinement, une femme âgée souffrant d'Alzheimer n'avait pas correctement remplie son attestation de déplacement.

L’injustice de la justice… Le 4 décembre dernier, le tribunal de police de Vesoul a condamné une dame de 73 ans, atteinte de la maladie d’Alzheimer. La raison ? Une attestation de déplacement mal remplie lors du premier confinement.

En effet, comme le relate la presse locale, le 28 avril 2020, la septuagénaire est allée faire ses courses au supermarché Auchan de Luxeuil, à 800 mètres de son domicile, avec une attestation comportant une mauvaise date. Des policiers municipaux l’ont alors contrôlée et verbalisée, sans se rendre compte de l’incohérence de ses propos et de son état de santé.

COUPABLE DE « DÉFAUT D’ATTESTATION »

Choquée par cette verbalisation, la fille a fait le déplacement depuis Paris pour tenter de défendre sa mère, malade depuis cinq ans et suivie par un neurologue. Elle a été soutenue par le maire de la commune qui a même demandé à sa police de ne plus verbaliser la vieille dame à l'avenir.

Le procureur a également tenté de convaincre le tribunal pendant l’audience… En vain. En plus d’une amende majorée à 166 euros et de frais de justice, la femme de 73 ans a été déclarée « coupable de défaut d’attestation ».

I