Vaccination : "sans limite d'âge", quand il reste des doses disponibles, dès le 12 mai

WIT FM
"La campagne se poursuit à marche forcée" a déclaré le chef de l'Etat.
Crédit: CC0 - photo d'illustration

6 mai 2021 à 7h57 par Iris Mazzacurati

La vaccination s'élargit : les 16-17 ans atteints de certaines maladies pourront se faire vacciner dès aujourd'hui ; les plus de 50 ans, dès lundi ; et à partir du mercredi 12 mai, toute personne de plus de 18 ans, pourra recevoir une injection en fonction des doses disponibles en fin de journée.

Toute personne majeure pourra prendre rendez-vous s'il reste des doses de vaccin contre le Covid-19 non-utilisées, de la veille pour le lendemain via le site Doctolib, "à partir de mercredi 12", a annoncé Emmanuel Macron, lors de sa visite pour l'inauguration du premier grand vaccinodrome parisien, installé Porte de Versailles à Paris. 


Pour "ne pas qu'on gâche quelque dose que ce soit", "à partir de mercredi 12, vous pourrez regarder la veille les doses disponibles et cela quel que soit votre âge, et s'il y a, à l'endroit où vous êtes, des doses disponibles le lendemain, et donc des rendez-vous pas pris, ils seront ouverts sans limite d'âge", a-t-il expliqué.


Jusqu'ici à Paris "il n'y a pas eu de gâchis, toutes les doses ont été utilisées dans les centres, mais on veut optimiser et être sûrs que toutes les doses sont pleinement utilisées", a-t-il ajouté, précisant que "c'est un dispositif exceptionnel".


Les plus de 50 ans, dès le 10 mai


Le chef de l'Etat a aussi annoncé que la vaccination serait ouverte à toutes les personnes de plus de 50 ans à partir du 10 mai, au lieu du 15 comme prévu jusqu'ici, précisant que les rendez-vous pourront être pris dès vendredi 7 mai


"La campagne se poursuit à marche forcée", a-t-il ajouté.


Les 16-17 ans atteints de certaines maladies


Un peu plus tôt dans la matinée, la vaccination contre le Covid-19 avait été ouverte aux mineurs de 16 et 17 ans atteints de certaines maladies qui leur font courir un "très haut risque de forme grave".

Ils pourront recevoir le vaccin de Pfizer/BioNTech, le seul autorisé à ce stade pour les 16-17 ans. Jusqu'à présent, les seuls mineurs à qui la vaccination était ouverte étaient ceux âgés de 16 et 17 ans proches de personnes immunodéprimées.

La liste des pathologies "à très haut risque de forme grave de Covid" comprend notamment les cancers en cours de traitement, les maladies rénales chroniques sévères, les transplantations d'organes, la mucoviscidose, la trisomie 21 ou certaines maladies rares.


L'objectif, évidemment, c'est de continuer à marche forcée d'avancer", a insisté M. Macron, en réaffirmant l'objectif d'atteindre 30 millions de vaccinés le 15 juin. 


Le gouvernement s'est fixé comme objectif d'atteindre la barre des 20 millions de premières doses injectées au 15 mai, puis des 30 millions un mois plus tard. Mardi, 16,4 millions de personnes avaient reçu au moins une dose et 7,3 millions ont reçu deux doses.





(Avec AFP)