"Vrai par Vianney" : le chanteur lance sa marque de vêtements avec sa mère (photos)

WIT FM
Vianney réalise son rêve d'enfant.
Crédit: Capture d'écran Instagram @vianneymusique

22 juin 2021 à 11h07 par A.L.

C'est ce samedi 19 juin que Vianney a annoncé à ses fans dans un post Instagram son tout son nouveau projet : se lancer dans la mode !

Alors que Vianney a marqué la dernière saison de The Voice sur TF1, le plus jeune juré de l'émission ne cesse d'enchaîner les jolis projets. Après être parti à l'aventure en Ethiopie pour le programme Rendez-vous en terre inconnue diffusé sur France 2, le chanteur a annoncé qu’il allait désormais allier ses deux passions, la mode et la musique, en lançant sa marque de vêtements.

"Ces derniers mois, j’ai travaillé en secret pour réaliser un de mes rêves d’enfant. On ne m’a pas appris la musique mais j’ai étudié la couture et le dessin", a ainsi expliqué l'artiste de 30 ans. Le nom de marque ? Vrai par Vianney. Une griffe qui proposera donc "des pièces de la vie quotidienne pour les filles et les garçons de tous les âges, aux couleurs de son univers", peut-on lire sur le site qui a été inauguré le jour de la fête de la musique. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Vianney (@vianneymusique)

Le chanteur, qui a étudié le stylisme dans une école de mode dont il a été diplômé en 2014, s'est associé à sa mère pour monter ce joli projet dont il a dessiné chaque pièce. 

S'il faut 40 euros pour une marinière homme ou 80 euros pour un sweat griffé "Barbara, Juliette et Véro", en hommage à de célèbres chanteuses françaises, "les coupes, les couleurs et les matières des vêtements sont le fruit d'un travail minutieux et passionnant, et nous faisons tout notre possible pour vous proposer ces créations en petites quantités, à un prix juste", est-il précisé sur le site. C'est aujourd'hui un rêve qui se réalise pour Vianney.

"À la base, je n’avais même pas prévu d’enregistrer un seul album. Je voulais faire des robes haute couture", racontait-il d'ailleurs à Paris Match il y a trois ans...

I