Info locale

Yoyo à Bordeaux : l’entreprise qui récompense les Bordelais qui trient leurs bouteilles en plastique

18 mars 2019 à 11h43 Par Diane Charbonnel
Crédit photo : Public domain pictures

La journée mondiale du recyclage ce lundi est l’occasion de revenir sur l’entreprise Yoyo, implantée depuis deux ans à Bordeaux.

Depuis deux ans, l’entreprise Yoyo propose de récompenser les Bordelais qui trient leurs bouteilles en plastique. Également implantée à Paris, Lyon, Mulhouse et Marseille, la start-up a pour objectif d’inciter les habitants des grandes villes à trier plus et mieux. « C’est dans les grandes villes qu’on consomme le plus mais c’est malheureusement dans ces villes qu’on recycle le moins », explique Mélanie Sotty, city manager Yoyo à Bordeaux.

Le concept

Les habitants s’inscrivent sur le site internet pour devenir « trieur » et récupérer des sacs dans lesquels ils peuvent déposer leurs bouteilles en plastique vides. Une fois pleins, les sacs sont déposés chez un « coach », un particulier, un commerçant ou encore un membre d’une association partenaire, qui peut également leur fournir quelques conseils pour mieux recycler. Pour chaque sac rapporté, le trieur collecte des points qui lui permettent de profiter d’activités, sportives ou culturelles, ou de bénéficier de bons de réduction dans certains commerces.

Inciter les populations les plus éloignées du tri à recycler 

Yoyo, qui s’est lancée au printemps 2017 à Bordeaux, compte aujourd’hui 5 400 trieurs dans la capitale girondine. Les profils sont divers ; des personnes déjà engagées dans le recyclage mais aussi des personnes qui sont très éloignées du sujet. « Le fait de récompenser les trieurs permet de toucher des populations très éloignées du tri, assure Mélanie Sotty. Nous nous rendons dans des quartiers prioritaires, comme les Aubiers ou le Port de la Lune dans le quartier Baccalan, où la question du recyclage n’est pas du tout abordée. Les habitants sont généralement ravis de se prêter au jeu et de pourvoir bénéficier de réductions. »

Si pour l’instant l’entreprise se concentre sur les bouteilles en plastique, elle pourrait prochainement proposer le même concept pour d’autres matières recyclables.