Je veux aider

Zoo de Beauval : une grande collecte pour l’Australie

15 janvier 2020 à 09h00 Par Iris Mazzacurati
Aidez les animaux décimés d’Australie avec le Zoo de Beauval
Crédit photo : Pixabay

Alors que des incendies monstres n’en finissent pas de ravager l’Australie, la faune paie le plus lourd tribut. 1,2 milliard d’animaux a déjà péri. Le Zoo de Beauval et son association Beauval nature ont décidé d’agir.

Devant l’ampleur de la catastrophe, le Zoo de Beauval (Saint-Aignan, Loir-et-Cher) et son association de préservation de la biodiversité mondiale Beauval nature, ont respectivement débloquer 50 000€ et 25 000 €, tout en lançant un appel aux dons auprès du public.

Résultat : 72 000€ de plus en 4 jours ; soit 150 000 € (200 000 $ australiens) reversés au Zoo Taronga de Sydney qui sait comment agir : « Ils ont leur propre hôpital, des vétérinaires qu’ils déploient sur le terrain, leurs infirmières, leurs soigneurs... » explique Delphine Delord, Vice-présidente de Beauval nature et directrice générale associée du Zoo de Beauval.

Au-delà de l’apport financier indispensable « cet amour qu’on leur déverse à travers cet argent, a donné aux vétérinaires qui récupèrent les koalas, les kangourous ou les ornithorynques dans les rivières asséchées, un véritable coup de boost. Ils sont repartis sur le terrain avec force. »

La collecte en ligne reste ouverte
« On aimerait arriver à 100 000 € de dons directs du public. On n’a pas de limite. On essaie de lever le maximum de dons, parce qu’outre l’urgence immédiate, il va falloir gérer le long terme, quand plus personne ne parlera de l’Australie : quand il faudra replanter, refaire de la biodiversité, relâcher des animaux dans des lieux où ils puissent survivre et s’occuper des animaux blessés à long terme. »

Il y a donc urgence à agir « Il faut vraiment le faire maintenant, car le monde compatit, et comprend qu’on vit un changement dramatique majeur. 1,2 milliard d’animaux tués, c’est une estimation basse de l’université de Sydney. C’est une catastrophe sans précédent. Cela touche des animaux dont l’aire de répartition était concentrée, là où il y avait les feux. Plus de 50% des koalas ont péri dans les flammes. Il est probable que certaines espèces sont éteintes, et que d’autres sont passé en danger critique d’extinction. Ces espèces vont passer de "vulnérables" à "danger critique d’extinction" en quelques semaines, en quelques heures. »

Une reconstruction sur le très long terme qui va avoir besoin de tous.

Pour participer, rendez-vous sur zoobeauval.com ou beauvalnature.org, un lien vous redirigera vers une page de don sécurisée.

Retrouvez cette séquence en podcast