AstraZeneca : une seconde dose de Pfizer ou Moderna pour les moins de 55 ans déjà vaccinés

WIT FM
533 000 personnes sont concernées en France selon la Haute autorité de santé.
Crédit: CC BY Gencat

9 avril 2021 à 10h35 par Lucas Pierre / Avec AFP

Les moins de 55 ans vaccinés contre le Covid-19 avec une première dose d'AstraZeneca auront leur deuxième avec un autre vaccin, Pfizer ou Moderna, a annoncé vendredi la Haute autorité de Santé (HAS). Cela concerne 533.000 personnes en France, selon la HAS.

Elle avait suspendu le vaccin AstraZeneca pour les moins de 55 ans le 19 mars en raison de cas de thromboses (caillots sanguins) repérés en Europe. Mais auparavant, certaines personnes, notamment des soignants, avaient reçu une première dose de ce vaccin injecté depuis début février.

Aucun effet secondaire à craindre

« Pour ces personnes, nous recommandons aujourd’hui d’administrer un vaccin à ARN messager » pour la deuxième dose avec un intervalle de douze semaines entre les deux, a indiqué la présidente la HAS Dominique Le Guludec, lors d’une visioconférence. Pour la Pr Elisabeth Bouvet, présidente de la commission technique des vaccinations à la HAS, « il n’y a aucune raison de craindre des effets secondaires particuliers. La seule chose qu’il faut s’assurer est qu’il y ait une bonne réponse immunitaire, ça devrait être le cas ».

Pour Emmanuel Macron, AstraZeneca doit être utilisé

En déplacement à Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-et-Loir), Emmanuel Macron visite l’usine française qui embouteille le vaccin Pfizer/BioNTech. Là-bas, le président de la République insiste : « le vaccin AstraZeneca est recommandé et doit être utilisé en suivant ces préconisations (celles des autorités sanitaires, ndlr.) et en particulier les préconisations en termes d’âges ». « On ne l’utilise pas pour les plus jeunes, mais pour les plus âgés on continuera, surtout quand on a un facteur de risque. » a-t-il ajouté.