COVID en Nouvelle-Aquitaine : l'ARS appelle à une vigilance extrême

WIT FM
Le taux d'incidence ne baisse que très légèrement dans la région depuis une semaine.
Crédit: CCO - Photo d'illustration

3 juin 2021 à 7h18 par Diane Charbonnel

L'Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine a fait un point sur la situation de l'épidémie de Covid-19 dans la région, après que le gouvernement a évoqué des « signaux d'alerte » dans le sud-ouest.

L’Agence Régionale de Santé Nouvelle-Aquitaine a réagi, mercredi, aux annonces du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal qui a indiqué que l’épidémie de coronavirus était en train de repartir dans le sud-ouest de la France.

Le directeur général de l’ARS, Benoît Elboode, a confirmé que le taux d’incidence en Nouvelle-Aquitaine, de 71,5 nouveaux cas pour 100 000 habitants, n’affiche qu’une très légère baisse en une semaine (-7,7%) , alors qu’il baisse plus fortement dans d’autres régions de France.

Trois départements sont particulièrement surveillés : le Lot-et-Garonne, la Charente-Maritime et les Pyrénées-Atlantiques. Les taux d’incidence ont augmenté dans ces trois départements en une semaine. Principalement dans les Pyrénées-Atlantiques, où il a augmenté de 36% en une semaine.

L’ARS explique cette situation par une augmentation importante du nombre de clusters identifiés dans le département, principalement dans des structures scolaires (19 contre 5/6 ces dernières semaines). Le taux de dépistage est donc plus important dans les Pyrénées-Atlantiques ces derniers jours.

Autre explication de l’ARS : le fait que la Nouvelle-Aquitaine a été, jusque-là, une des régions de France les moins touchées par le virus. La population serait donc moins immunisée qu’ailleurs.

L’Agence Régionale de Santé appelle donc les habitants de Nouvelle-Aquitaine à être extrêmement vigilants et rappelle que les mesures de réouverture doivent toujours s’accompagner d’un maintien des gestes de barrières.