Info locale

Fillette défenestrée en Dordogne : six mois de prison avec sursis requis contre l’institutrice

11 décembre 2019 à 11h40 Par Diane Charbonnel
La petite fille avait été défenestrée par un de ses camarades de classe. Photo d'illustration.
Crédit photo : Pixabay

L’enseignante était jugée mardi devant le tribunal, près de cinq ans après la mort d’une de ses élèves qui avait été défenestrée par un de ses camarades de classe dans une école de Périgueux.

Près de cinq ans après la mort de cette petite fille de 8 ans dans une école de Périgueux, son institutrice était jugée mardi devant le tribunal d’Angoulême. L’affaire a été portée devant le tribunal charentais puisque les deux parents de la fillette travaillaient dans des tribunaux périgourdins.

Les faits s’étaient déroulés en janvier 2015. La petite fille, porteuse de trisomie 21, scolarisée au sein d’une classe d’inclusion scolaire dans l’école, avait été défenestrée par un de ses camarades de classe. Il est aujourd’hui reproché à la maîtresse d’avoir laissé les enfants, présentant pour certains des troubles du comportement, seuls dans une pièce attenante à la salle de classe. Selon nos confrères de Sud Ouest,  la maîtresse aurait expliqué, lors de l’audience, avoir quitté des yeux les enfants entre 3 et 5 minutes. C’est à ce moment-là que le drame s’est produit.

Six mois de prison avec sursis ont été requis à l’encontre de l’enseignante. Le tribunal rendra sa décision le 2 janvier prochain.