Insolite

On peut désormais être transformé en engrais après sa mort

26 mai 2019 à 18h45 Par A.L.
Crédit photo : Pixabay

Une bonne alternative écologique à l'enterrement classique et la crémation.

Être écolo même après la mort, c'est désormais possible ! Une entreprise américaine, baptisée Recompose, a mis au point une méthode de "compost humain" en s'inspirant des techniques d’agriculture qui consistent à faire du compost avec les cadavres des animaux d’élevage. Proposé par les habitants de l'État de Washington aux États-Unis, ce concept est désormais un autre choix que l'enterrement classique ou la crémation : en effet, une loi va permettre aux défunts d'être transformés en engrais humain et ainsi retourner littéralement dans la terre. 

1000 kilos de carbone économisé

Le procédé est simple : le corps est couvert de copeaux de bois, de paille et de luzerne pour accélérer naturellement sa décomposition. Ensuite, les bactéries libèrent des enzymes qui décomposent les tissus et les molécules riches en azote se lient à celles riches en carbone. Au cours de la réaction, la température s'élève pour atteindre 60°C. Enfin, après 30 jours environ, le corps est transformé en un 1 m3 de "compost humain". Pour les fondateurs de Recompose, l’intérêt est avant tout environnemental. Comme l'explique Katrina Spade, la fondatrice de l'entreprise : "À chaque fois que quelqu’un sera transformé en compost, au lieu d’être incinéré, brûlé, ça permettra d’économiser 1 000 kilos de carbone". 

Quelques semaines après le dépôt du corps, les familles peuvent également récupérer un pot de terreau, pour alimenter les fleurs de leurs jardins… Malgré tout, cet engrais a tout de même un prix : il faut compter 2.500 dollars pour le compost.