Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Insolite

Quand des Parisiens confinés font danser un policier depuis leurs fenêtres (vidéo)

20 mars 2020 à 15h00 Par A.L.
Le policier est ensuite reparti comme si de rien n'était avec son collègue.
Crédit photo : Pixabay

Un policier a été filmé dans le 18ème arrondissement de Paris en train d'enchaîner quelques pas de danse au rythme d'une musique s'échappant de la fenêtre d'une habitante confinée. La vidéo est très vite devenue virale sur les réseaux sociaux.

Alors que le bilan mondial de l’épidémie du nouveau coronavirus a dépassé, ce vendredi 20 mars, le cap des 250.000 personnes infectées et plus de 10.000 morts dans 179 pays du monde, ce mystérieux virus qui a engendré en France 10.995 cas confirmés par test diagnostic PCR, plus de 1120 cas graves hospitalisés et 372 personnes décédées, a appelé le président de la République Emmanuel Macron, à faire fermer tous les commerces dit "non-essentiels" à l'instar des bars, restaurants, cinémas, discothèques, musées...etc, mais également à annoncer un confinement total de la population dès ce mardi 18 mars à l'instar de la Belgique, l'Espagne ou encore l'Italie. Une décision qui affecte énormement l'économie des pays mais aussi la population. Nombreux sont les Européens qui usent de stratagèmes pour ne pas s'ennuyer. Et la musique est souvent la meilleure des échappatoires...

Un policier danse pour les confinés

En effet, comme on peut le voir sur une vidéo postée ce jeudi 19 mars, sur Twitter, deux agents de police étaient en train de patrouiller dans les rues pour vérifier que les consignes de confinement liées à l’épidémie de coronavirus étaient bien respectées, quand de la musique (Don’t Mess With My Man, un tube interprétée par Lucy Pearl en 2006, ndlr) s’est échappé d’un appartement. Soudain l'un des policiers s'est alors mis… à danser sur un passage piéton !

Un moment de répit et de légèreté qui a énormément fait du bien aux habitants qui ont assisté à la scène.