Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Bordeaux : la ville s’organise pour le confinement

30 octobre 2020 à 15h55 Par Laure Deville
La mairie souhaite apporter un soutien à tous les bordelais. Photo d'illustration.
Crédit photo : pixabay

Le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, a organisé une conférence de presse dans laquelle il annonce ses trois priorités pour la ville pendant ce confinement.

« Je ne commenterai pas les annonces faites par le président Emmanuel Macron. »

C’est ainsi que le maire de Bordeaux, Pierre Hurmic, a commencé cet après-midi sa présentation des modalités du confinement sur Bordeaux. Le taux d’incidence du Covid sur la Métropole Bordelaise a progressé de 55% en une semaine.

 La ville de Bordeaux annonce trois axes prioritaires.

  • L’application des mesures sanitaires
  • Une attention particulière aux plus démunis
  • Soutien à l’économie locale.

Les guichets de la ville et des mairies de quartiers sont maintenus. Les parcs et jardins de la ville restent ouverts. Une réflexion est en cours concernant les aires de jeux pour les enfants.

Une campagne d’affichage est lancée avec un numéro vert qui sera disponible gratuitement du lundi au vendredi de 10h à 18h. Il doit permettre aux bordelais d’obtenir des informations et un soutien psychologique en cette période. Le numéro est le 0 800 71 08 90.

Les déchetteries resteront fermées pour les particuliers. En ce qui concerne le stationnement, il ne sera pas gratuit sur Bordeaux. Des aires de stationnement spécifique seront développés.

Le maire de Bordeaux espère qu’aucune expulsion n’aura lieu durant ce confinement. Cependant, l’auberge de jeunesse qui dispose de 106 lits sera utilisée pour accueillir les sans-abris atteints du covid ou qui sont cas contact.

Le dernier axe de la mairie concerne le volet économique et le maintien d’une activité culturelle et sportive.

Le maire prône pour un maintien de l’activité sportive en périscolaire. Un fond d’un million d’euros sera alloué prochainement pour venir en aide aux associations qui sont menacées de fermeture. (associations culturelles, sportives ou de solidarité…). A cette heure-ci, le port du masque généralisé dans toutes les rues de Bordeaux a été évoqué mais pas adopté.

Pierre Hurmic termine son discours par un appel aux bordelais. « Je leur demande de respecter les consignes, c’est un appel de fermeté ».