Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Gironde : les créatrices d'art veulent travailler

06 octobre 2020 à 06h00 Par Florence Jaillet
Une délégation a été reçue en préfecture.
Crédit photo : Rédaction Wit FM

Une mobilisation était organisée, ce lundi 5 octobre au matin, devant la préfecture à Bordeaux.

Elles étaient une petite dizaine, ce lundi matin, à se mobiliser devant la préfecture de la Gironde à Bordeaux, à l'appel de l'association "Aux Balades créatives". Ce qui a mis le feu aux poudres : l'annulation à la dernière minute d'un évènement prévu le 26 septembre dernier au parc du Castel à Floirac.

"Il y avait un protocole sanitaire mis en place : port du masque obligatoire, gel hydroalcoolique, balisage, nous étions en extérieur..." et pourtant le marché n'a pas pu se tenir, explique la présidente de l'association Sophie Faye-Jacob, qui dénonce des inégalités, alors que les marchés alimentaires sont autorisés. Ou bien encore des manifestations comme la Foire aux plaisirs. "Ils ont une jauge de mille personnes. Nous, sur nos marchés, on ne dépasse pas les 150 à 200 personnes, et c'est en continu. Donc il n'y a pas de raisons qu'on nous le refuse".

Des créateurs au bord de l'asphyxie

Pourtant, des aides sont mises en place par le gouvernement. Mais les créateurs s'en trouvent trop souvent exclus. "Personne ne rentre dans les cases", poursuit Sophie Faye-Jacob. "Donc on a le droit à rien. Il y a beaucoup de créateurs qui ont mis la clé sous la porte. Il y en a d'autres qui ont du reprendre une activité pour payer leurs fournitures".

Une présence acceptée lors des marchés autorisés

La solution, selon la préfecture qui les recevait ce lundi en fin de matinée : participer aux marchés alimentaires autorisés. Les manifestations de créateurs restent, pour l'heure, soumises à l'interdiction prise par arrêté préfectoral dans le département.