Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

L’inquiétude des centres équestres de Nouvelle-Aquitaine

22 avril 2020 à 07h28 Par Laure Deville
Les centres équestres doivent assumer les charges fixes qui ne baissent pas malgré la baisse d'activité. Photo d'illustration.
Crédit photo : pixabay

Ils se disent abandonnés et craignent que certains ne se relèvent pas des conséquences des fermetures.

Tous les secteurs sont aujourd’hui impactés par les conséquences du confinement et de l’épidémie de Coronavirus. En Nouvelle-Aquitaine, les centres équestres, qui sont actuellement fermés,  nous ont contacté pour nous parler de leurs inquiétudes. En effet, ils ne peuvent accueillir du public. Cependant, leurs charges restent les mêmes. Il faut nourrir les animaux, les sortir et les entretenir quotidiennement.

A Latresne, le centre des "Hauts de Bordeaux" gère 45 chevaux, ce qui représente 12 000 euros de charges fixes mensuelles. Le centre a, pour l'instant, obtenu 1 500 euros d’aides. En quinze jours, ce sont 7 500 euros de pertes qui ont été comptabilisées. Emmanuel Lecorps et Mélanie Gide les gérants des « Hauts de Bordeaux » ont le sentiment d’être complètement abandonnés par toutes les instances notamment régionales.

Des passionnés tentent tout de même de s’organiser et de trouver des solutions. Des cavaliers professionnels tentent aussi d’aider en proposant d’acheter aujourd’hui des places pour des stages qui auront lieu plus tard.