Nouvelle-Aquitaine : la journée "hôpital mort" bien suivie

WIT FM
Plus de 400 personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux.
Crédit: Wit FM

14 novembre 2019 à 15h58 par Florence Jaillet

Il s'agissait, dans le cadre d'un mouvement national, de défendre l'hôpital public.

Plus de 400 personnes sont descendues ce jeudi dans la rue, à Bordeaux, pour défendre l’hôpital public, dans le cadre d'une journée unitaire et nationale « hôpital mort ».

Au CHU de Pellegrin, 80% des médecins étaient en grève. Ils étaient une vingtaine à avoir également cessé le travail au centre hospitalier de Cadillac. Une quarantaine de personnels soignants et administratifs étaient aussi réuni à l'entrée du centre hospitalier de Périgueux.

Les manifestants demandent des embauches massives, plus de moyens et l’arrêt des fermetures d’établissements et de lits. Une délégation a été reçue à l’Agence régionale de santé.

Les pompiers ont également apporté leur soutien à cette mobilisation également. Ils ont organisé un rassemblent ce midi devant la caserne d’Ornano, en même temps que celui des personnels de santé.

I