Commerçants, artisans, entrepreneurs, On est là pour vous → communiquez local - en savoir plus
Info locale

Nouvelle-Aquitaine : les sportives sont à l'honneur cette semaine

21 janvier 2021 à 06h30 Par Florence Jaillet
L'équipe de Mérignac Handball et sa capitaine, Julie Dazet (à droite).
Crédit photo : Loïc Cousin Photographie pour MHB - Mérignac Handball

Pour donner plus de visibilité aux féminines, le CSA organise chaque année la semaine "Sport féminin toujours". Mais Wit FM n'a pas attendu cette opération ; la radio étant partenaire des féminines du Mérignac Handball.

C’est la semaine du sport féminin ! Le Conseil supérieur de l'audiovisuel, en partenariat avec le Ministère des Sports et le secrétariat d’Etat chargé de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, avec le soutien du Comité national olympique et sportif français et le Comité paralympique et sportif français, organise toute cette semaine et encore jusqu’au dimanche 24 janvier, l'opération "Sport féminin toujours".

En effet, ils estiment que, dans l'ensemble, le sport féminin n'est pas assez représenté dans les médias et nous invite à mettre un coup de projecteur sur le sujet. Ça tombe bien, puisque Wit FM est partenaire de l’équipe féminine du Mérignac Handball. On a donc profité de l'occasion pour mettre les joueuses à l'honneur. En tout cas, la capitaine du MHB, Julie Dazet, observe pour sa part, au fil des années, une évolution positive des conditions de travail des joueuses professionnelles de handball.

"Par exemple", explique-t-elle, "si on tombe enceinte, on va continuer d'être payée à 100% de notre salaire durant notre grossesse, alors que ce n'était pas le cas avant". Les féminines, qui observent une trêve au mois de décembre, alors que leurs collègues masculins font une pause en janvier, devraient voir les temps de repos harmonisés à l'avenir, si elles le souhaitent.

Evolution positive également de l’image des sportives en France. "Quand j'ai commencé le handball", poursuit Julie Dazet, "on ne passait pas à la télé et j'ai vécu cette évolution où maintenant, nous les filles, on passe sur des chaînes qui sont accessibles à tous. Et je trouve ça important, à un moment donné, de parler du sport féminin et de montrer que oui, ça existe, et qu'on fait ça tout aussi bien que les hommes".

Julie Dazet reconnaît qu'il reste tout de même quelques inégalités dans le sport, notamment en terme d'écarts de salaires.