Commerçants, artisans, entrepreneurs locaux, communiquez local -> en savoir plus
Info locale

Une actualité sociale chargée en Nouvelle-Aquitaine.

26 septembre 2017 à 14h33 Par Laure Deville
Crédit photo : @collectiflutte33

Depuis le début de la semaine, de nombreuses manifestations ont lieu sur la région….

Cette semaine sera chargée sur le plan social et elle a commencé lundi avec les transporteurs routiers. Depuis la mi-septembre ils annonçaient une grande journée d’action avec le blocage des dépôts pétroliers. Finalement, le mouvement même s’il a été suivi a été rapidement stoppé par une présence policière sur les sites stratégiques. La Gironde a été l’un des endroits où la mobilisation a le plus fonctionné, en effet, une centaine de manifestants a, dès 4 heures du matin, bloqué le dépôt de Bassens, ils y sont restés la matinée avant d’être délogés par la police. Finalement, ils se sont rendus sur un autre site à Ambès mais ont été rapidement évacués par les autorités. Réunis hier en assemblée, ils ont finalement décidé de suspendre le mouvement pour ce matin, en revanche un nouveau rendez-vous est prévu à 19h au stade Matmut Atlantique terminus du tram C, à Bordeaux Lac.

Autre mobilisation qui a attiré l’attention hier, celles dans les cantines scolaires à Bordeaux. Les agents municipaux étaient en grève pour dénoncer l’arrêt de l’utilisation de la vaisselle en plastique, une annonce faite par Alain Juppé la semaine dernière après la colère des parents. Les agents demandent une solution car la vaisselle qu’ils utilisaient étaient beaucoup trop lourdes et bruyantes. Finalement, une alternative serait en discussion avec peut être un autre matériau utilisé, le verre trempé.

Ce mardi, une mobilisation a eu lieu à Eysines. Les syndicats viennent soutenir 7 agents du foyer de l’enfance qui passent devant la commission de discipline. On leur reproche de ne pas avoir respecté leur droit de réserve. Il y a quelques mois, ils avaient en effet lancé une alerte au sujet de la situation dans leur établissement, les violences y seraient récurrentes et il y aurait un vrai manque de moyens. Ils avaient alors saisi les élus et la presse.

Dernière mobilisation pour cette journée, elle concerne les agents de l’hôpital de Cadillac, ce n’est, d’ailleurs, pas la première fois que les agents manifestent. Là encore, c’est un manque de moyens qui est mis en avant et le gel de 18 postes de soignants. Cette manifestation "s’inscrit dans le cadre d’un mouvement national initié par la CGT dans les hôpitaux psychiatriques".